Les 3 principales assurances à souscrire en tant que freelance

assurance mutuelle prévoyance freelance

Travailler sous le statut de freelance engendre son lot de responsabilité. L’une des grandes différences avec le statut d’employé réside notamment dans les assurances dont bénéficie le travailleur. En tant que freelance vous n’avez donc logiquement pas accès à la mutuelle qu’offre un employeur. Explorons ici quelles sont les assurances à souscrire en tant que freelance quand on souhaite se consacrer en toute quiétude à ses missions.

C’est une question que tout travailleur indépendant se pose au moment de se lancer dans son activité, comment s’assurer en tant que freelance ? Un freelance qui travaille sur son ordinateur depuis son domicile est protégé par son assurance responsabilité civile habitation. Dernièrement, la loi Madelin a permis de réduire quelques peu les disparités sociales entre les travailleurs indépendant et les employés.

L’assurance maladie

Jusqu’à il y a peu, les freelances étaient inscrits à la sécurité sociale des indépendants, désormais ils sont rattachés à la sécurité sociale général, comme tous les autres travailleurs, et à ce titre bénéficient du premier degré de remboursement. La différence se fait au niveau de la mutuelle, le deuxième degré de remboursement, que chaque employé se voit fourni par son employeur. Alors si vous êtes votre propre employeur, c’est à vous de souscrire à une mutuelle santé individuelle. Beaucoup d’entités fournissent ce service aux freelances et protègent aussi bien, sinon mieux selon les offres, que la mutuelle d’un employé. Au moment de faire son choix il est important de sélectionner en priorité la mutuelle qui collent le mieux à vos besoins, et qui présente le meilleur rapport qualité/prix. Comme cela se fait avec les néo banques, des assurance taillées pour les freelances fleurissent sur le marché, comme Alan ou OtherWise.

L’assurance RC Pro

L’assurance responsabilité civile professionnelle (assurance RC Pro) est, comme pour la mutuelle, une assurance qui n’est pas obligatoire, à part pour quelques professions, comme les indépendants médicaux, paramédicaux, ou ceux qui travaillent dans le bâtiment par exemple. Cependant il est préférable la aussi d’y souscrire pour prévenir tout problème, dont vous serez la cause, envers vos clients. Cette assurance désigne l’obligation de réparer les dommages dont on est responsable. Elle couvre les dommages corporels, matériels ou immatériel, comme abîmer l’ordinateur du client ou avoir une perte de données entre autres. Souscrire à l’assurance RC Pro devient obligatoire si l’on travaille pour des entreprises qui s’occupent de marchés publics. Elle ne protège pas des éventuelles rupture ou annulation de contrat. Afin de choisir son assurance RC professionnelle en tant que freeance, il existe la aussi des entreprises spécialisées pour les professionnels, qui fournissent un service complet pour les freelances. Les prix varient selon le degré de risque de l’activité pratiqué ainsi que de la couverture et de la garanti nécessaire. WemMind par exemple propose un service d’assurance RC Pro ainsi que la couverture de vos frais juridique en cas de litige avec un de vos clients.

Assurance prévoyance

Prévoir, quand on est freelance, devient une faculté très importante à développer. En effet, en tant que freelance on s’expose plus financièrement qu’en tant qu’employé. Il n’y a pas de salaire assuré à la fin du mois. Il faut constamment osciller entre le bon déroulement de ses missions et la recherche permanente de nouveaux clients, en tout cas jusqu’à pérenniser son entreprise. L’assurance prévoyance freelance est d’une grande importance.

Il peut y avoir des périodes d’inter contrat compliqués, ou bien même des disparités de revenu selon les mois. En souscrivant à une assurance prévoyance, vous vous mettez à l’abri en cas de situation similaire à celles évoquées un peu plus haut, et à d’autres encore. Le contrat de prévoyance assure une continuité dans le revenu en cas de problème. Cela prend bien sur en compte les arrêts maladies, ou les invalidités auxquelles chaque travailleur peut être confronté au cours de sa vie.

En tant que freelance, souscrire à une assurance, une mutuelle, une prévoyance, ou plusieurs à un coût non négligeable. Des coûts additionnels qui viennent s’ajouter aux nombreuses dépenses engagées au travers de son activité. Et même si elle n’est pas systématiquement obligatoire, souscrire à une assurance permet une certaine quiétude de l’esprit. Et quand on est son propre patron, il n’y a pas tant d’occasions que cela d’assurer ses arrières.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin