Les outils pour un freelance aguerri

outils freelance

Être freelance, c’est devoir bien souvent se débrouiller par ses propres moyens. Mais cela ne signifie pas nécessairement être sans aucune aide. Depuis qu’il est possible de travailler de chez soi, de nombreux services et outils permettent de pouvoir mener son activité de freelance ans qu’il n’y ait de répercussion sur la qualité du travail ou même sur son rythme. Nous en avons sélectionné quelques-uns pour vous, les voici.

Faire face à la quantité de travail qui vous attendra une fois travailleur indépendant peut s’avérer être une gageure. Surtout si on décide de partir à l’aventure peu équipée. Certes, vous êtes la plupart du temps seul, mais il existe de très nombreux outils qui peuvent vous venir en aide afin de vous aider dans vos tâches quotidiennes. Que ce soit dans le cadre de votre métier ou bien pour résoudre des problématiques administratives ou de facturation.

Il existe de nombreuses solutions pour chacun des cas évoqués, cet article n’a pas pour objectif d’être exhaustif. Juste de vous donner quelques pistes pour vous aiguiller dans vos recherches.

Organisation, gestion des tâches, to-do

La base des outils pour travailler en règle générale ce sont les outils de bureautique pour le traitement de texte, générer des tableaux ou des visuels. Il existe le pack Microsoft Office bien sûr, mais ce n’est pas le seul et il est assez couteux. Vous avez par exemple OpenOffice qui se trouve gratuitement sur la toile, ou LibreOffice lui aussi gratuit. Si vous êtes toujours connectés la solution Google Docs est très bien. Au niveau de la gestion de tâche, l’un des logiciels les plus connu dans ce domaine est Wunderlist. Une fois ajouté sur votre ordinateur ou même sur votre smartphone, vous n’avez plus qu’à rentrer des projets avec une date limite et il vous rappellera de ne pas oublier votre tâche. Il y a bien entendu beaucoup d’autres fonctionnalités. Dans le même style de logiciel, il y Evernote, Wrike, Trello, Basecamp et de nombreux autres. Pour s’aider à mieux y voir dans une mission ou dans une journée de travail vous avez aussi les outils de to-do liste comme NowDoThis ou Google Keep (en ligne), tous deux gratuits. Enfin pour vous aider à cadrer vos idées ou vos projets, vous pouvez vous équiper d’un outil de mind mapping comme Wisemapping, ou Coggle pour le faire en collaboration.  

Communication et collaboration

Quand on travaille de chez soi, il est plus qu’important d’avoir un contact permanent et de bonne qualité avec vos clients ou vos collaborateurs. Vous connaissez certainement l’indéboulonnable Skype, qui fonctionne très bien, mais on peut aussi parler de Slack, qui fait un carton chez de nombreux freelances. Dans le même domaine il existe aussi Google Hangouts ou Talkspirit. Selon votre activité, il est important de s’équiper d’outils pour les vidéos conférences (même si Skype le fait également) comme ZOOM ou Webex, ou de conférence téléphonique comme OVH. Sans oublier les outils de stockage et de partage dans le cloud que sont les SkyDrive, GoogleDrive ou encore Dropbox, qui sont nécessaires pour mener des collaborations à distance sans perdre de temps. Il ne faut pas oublier que vous êtes amené à travailler sans le client en direct, il vous faut donc de sérieux outils pour contrevenir à tous problèmes au niveau de la communication ou de la collaboration.

Facturation et comptabilité

Comme pour le côté administratif, même si vous n’avez pas de connaissances pour gérer votre comptabilité, il va falloir vous y atteler. Il existe de nombreux outils de facturation et de devis. Certaine de ces solutions sont gratuites comme facture.net ou Freelancer App par exemple. D’autres sont payantes et offrent une plus large palette de fonctionnalités. Monae est un site de facturation en ligne simplifiée. Cette solution est adaptée au micro-entreprise ou au travailleur indépendant qui ne sont pas soumis à la TVA. Il permet par exemple de se tenir informé des cotisations sociales à payer pour la période en cours, de gérer les clients, les factures, les devis et les achats. Monae permet aussi d’avoir une visibilité sur votre activité grâce à des graphiques ou encore d’automatiser vote facturation. Au niveau du tarif, il y a un abonnement basique gratuit qui vous limite à 10 clients, sinon le premium est disponible à partir de 3,60euros par mois, de 7,50 euros par trimestre ou bien de 25 euros pour l’année. D’autres solutions comme EBP, Sellsy, Dolibarr, Odoos.com, et bien d’autres encore existent.

Banques et services financiers

En tant que freelance vous allez devoir gérer votre trésorerie. Pour cela il existe les néo-banques, qui sont comme les néo-assurances, des structures pensées pour coller totalement avec les problématiques que rencontre le travailleur indépendant. Elles sont adaptées aux petites structures propres à la micro-entreprise ou autres statuts du freelance. L’une des plus connues est Qonto. Cette banque est dédiée aux freelances, indépendants, startups et PME. Elle propose une carte de paiements professionnelle ainsi que des fonctionnalités comptables. Peu importe votre statut, vous pourrez ouvrir un compte en tant que freelance. Qonto n’est pas la seule néo-banque sur le marché, Morning, N26, EKO, OrangeBank ou Revolvut sont aussi des solutions adaptées pour les freelances.

Voici donc un tour d’horizon des solutions qui s’offrent à vous. En sachant que chaque freelance rencontrera des problématiques différentes en fonction de son secteur d’activité. Les solutions ici ne sont qu’une partie de ce que vous pourrez trouver en menant une veille consciencieuse sur le net. Certains de ces outils sont gratuit, mais pour la plupart, il vous faudra payer pour vous abonner ou avoir accès à toutes les fonctionnalités.  Ne lésiner pas sur les outils à votre disposition. Ils sont aussi la vitrine de votre professionnalisme aux yeux de vos clients.

Partager sur twitter
Partager sur linkedin